Les Structures Alvéolaires Ultra-Légères

pour la gestion des eaux pluviales

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Glossaire

Bassin versant

Zone géographique sur laquelle toute l’eau ruissellée s’écoule vers un point unique appelé exutoire. De taille variable, un bassin versant peut-être plus ou moins urbanisé.

 

Chaussée à structure-réservoir

Chaussée dont le corps est formé de matériaux poreux permettant de stocker temporairement les eaux pluviales avant de les restituer vers un exutoire localisé ou par infiltration dans le sol support.

 

Conductivité hydraulique

Coefficient quantifiant l’aptitude d’un sol à laisser circuler l’eau ; il s’exprime en [L]/[T] et dépend des propriétés du milieu poreux et de celles de l’eau.

 

Décantation

Méthode mécanique de séparation de l’eau et des particules plus lourdes que l’eau (telles que les matières en suspension MES), sous l’action de la gravitation.

 

Fluage

Phénomène selon lequel un matériau se déforme de manière irréversible sous l'effet de l'application d'une contrainte mécanique constante dans le temps.

 

Géomembrane

Produit mince, souple, continu et étanche aux liquides même sous des sollicitations de service (NF P 84500). Dans un ouvrage, une géomembrane assure donc un rôle d'étanchéité.

On distingue classiquement :

  • les géomembranes bitumineuses,
  • les géomembrane élastomères, à base d'EPDM (Ethylène Propylène Diène Terpolymère),
  • les géomembrane plastomères, à base de polyéthylène haute ou basse densité (PEHD, PEBD), polypropylène (PP) ou en polychlorure de vinyle (PVC).

Pour plus d'informations : voir le site Internet du Comité Français des Géosynthétiques (CFG).

 

Géosynthétique

Terme générique désignant un produit, dont au moins l’un des constituants est un polymère synthétique ou naturel, se présentant sous forme de feuilles, bandelettes ou d’une structure tridimensionnelle, utilisé en contact avec le sol ou avec d’autres matériaux dans les domaines de la géotechnique et du génie civil.

Les géosynthétiques recouvrent deux grandes familles de produits :

  • les géotextiles et produits apparentés aux géotextiles (géogrilles, géoespaceurs, géofilets, etc.) qui sont des produits perméables à l'eau,
  • les géomembranes et produits apparentés aux géomembranes (géosynthétiques bentonitiques, etc.) qui sont des produits imperméables à l'eau.

Pour plus d'informations : voir le site Internet du Comité Français des Géosynthétiques (CFG).

 

Géotextile

Assemblage technique de fibres, de bandelettes et/ou de fils sous forme de nappes ayant la propriété de laisser circuler l’eau.

Les géotextiles peuvent être constitués de différents polymères : essentiellement polypropylène (PP), polyester (PET), polyéthylène (PE) et polyamide (PA).

Selon l'ouvrage de génie civil dans lequel ils sont mis en oeuvre, les géotextiles peuvent assurer différentes fonctions : séparation, renforcement, protection, filtration, drainage ou encore anti-érosion. Ils font alors l'objet d'un dimensionnement adapté à leur(s) fonction(s).

On distingue différentes structures de géotextiles :

  • les géotextiles tricotés,
  • les géotextiles tissés (de filaments, de bandelettes),
  • les géotextiles non-tissés (thermoliés ou aiguilletés).

Pour plus d'informations : voir le site Internet du Comité Français des Géosynthétiques (CFG).

 

Limitation de débit

Dans un ouvrage de recueil, stockage et restitution des eaux pluviales, restitution à débit variable des eaux pluviales stockées selon la charge hydraulique dans l’ouvrage, et ce jusqu’à une valeur maximale de consigne.

Parmi les principaux systèmes de limitation de débit figurent les orifices calibrés, les vannes murales, les conduites étranglées.

 

Noue

Fossé de faible profondeur aux pentes douces, généralement enherbées voire végétalisées, assurant le recueil et le transport des eaux pluviales à de faibles vitesses.

Selon sa conception, une noue peut également assurer le stockage temporaire des eaux pluviales et leur restitution vers un exutoire localisé ou par infiltration dans le sol support.

 

Polymère

Substance constituée de macromolécules dont la structure est caractérisée par un grand nombre de répétitions de groupements d'atomes appelés unités structurales, unités monomères, motifs monomères ou encore motifs constitutifs. Il s'agit de molécules de très grande masse molaire.

On distingue :

  • les polymères à structure linéaire :  ces derniers ont la propriété de se ramollir, de manière réversible, lorsqu'ils sont chauffés; les polymères linéaires forment donc des matériaux dits thermoplastiques (comportement thermoplastique);
  • les polymères à structure réticulée : ces derniers n'ont pas la propriété de se ramollir lorsqu'ils sont chauffés; les polymères réticulés forment donc des matériaux dits thermodurcissables, également appelés thermorigides, thermodurs ou encore thermodurcis (comportement thermorigide).

Certains polymères peuvent avoir un comportement mécanique intermédiaire : on parle alors d'élastomères (caoutchoucs, EPDM, etc.).

Les polymères thermoplastiques, comprenant le polyéthylène (PE) et le polypropylène (PP), constituent la plus importante famille de polymères.

 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 2