Les Structures Alvéolaires Ultra-Légères

pour la gestion des eaux pluviales

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Maintenance et exploitation des ouvrages en SAUL

Le suivi et la maintenance des ouvrages en SAUL sont, comme pour tout ouvrage de gestion des eaux pluviales, des éléments primordiaux à la pérennité de l'ouvrage et des fonctions qu'ils assurent (hydrauliques, mécaniques, environnementales).


Exemple de canal de diffusion d'une SAUL avant et après hydro-curage

Réflexions en phase de conception

Les conditions futures d'exploitation, de suivi et de maintenance des ouvrages doivent être définies dès la conception du projet avec l'ensemble des acteurs concernés. La maintenance doit être régulière et adaptée, tant en termes technique que de fréquence, au type d'ouvrage ainsi qu'à la nature et à l'usage des surfaces drainées. Ces modalités ainsi que les responsablilités des différents acteurs pourront être formalisées dans un carnet d'entretien.

Tout apport d'eaux usées dans un ouvrage en SAUL doit être proscrit et la conformité des branchements devra être régulièrement contrôlé sur le bassin versant concerné par l'aménagement.

L'accessibilité à l'ouvrage de stockage en SAUL et à ses équipements annexes doit être pensée afin de faciliter les opérations futures de suivi et de maintenance.

Les ouvrages en SAUL étant enterrés, il est essentiel de s'assurer que les informations relatives à l'ouvrage (localisation, gestionnaire, exploitant, caractéristiques techniques,...) seront capitalisées et connues des différentes parties prenantes.

Réflexions en phase d'exploitation

Au-delà de l'entretien, un contrôle régulier à titre préventif est souhaitable. Le suivi des performances des équipements portera notamment sur :

  • les surfaces drainantes lorsque le recueil des eaux pluviales se fait par infiltration à travers une surface perméable : une surveillance permettra d'ajuster la fréquence et le type d'entretien (préventif : à l'aide d'une "aspiratrice" et curatif : traitement par décolmatage); l'usage des matériels de balayage traditionnel pour l'entretien de ces surfaces est déconseillé;
  • les dispositifs de traitement annexes à l'ouvrage en SAUL et visant à prévinir le colmatage de l'ouvrage, lorsque ceux-ci sont présents (dégrilleurs, décanteurs) : leur vérification régulière et leur entretien à une fréquence adaptée au risque d'encrassement sont essentiels;
  • les ouvrages spécifiques d'injection: compte-tenu des fonctions multiples qu'assurent ces ouvrages (absorption, dégrillage, décantation, raccordement au module de SAUL), un entretien soigné et fréquent doit être imposé; il permet de corriger les anomalies constatées lors des visites;
  • les drains et canaux de diffusion si présents : il est souhaitable de réaliser des visites par inspection par caméra; sauf évènement exceptionnel constaté, un hydrocurage annuel des drains doit être réalisé;
  • les systèmes de restitution des eaux pluviales à débit régulé ou limité : si le débit de fuite n'est pas correctement assuré, la stagnation des eaux dans l'ouvrage en SAUL le rend inopérant sur le plan hydraulique et favorise son colmatage par décantation.