Les Structures Alvéolaires Ultra-Légères

pour la gestion des eaux pluviales

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Etapes de mise en oeuvre



Compte tenu des spécificités des différents produits SAUL (modes d'injection des eaux pluviales dans l'ouvrage et de restitution, plans de calepinage, modes d'assemblage, etc.), les producteurs ont établi des guides de pose pour intégrer au mieux les exigences de mise en place associées à leur produit. Il est donc important de se reporter à ces guides pour la réalisation de l'ouvrage.

Les grandes étapes de mise en oeuvre, communes à l'ensemble des produits, sont ici présentées et illustrées.

 


Mise en œuvre de SAUL dans un bassin de stockage
des eaux pluviales

 


Les informations présentées sur cette page ont une visée pédagogique et ne sont qu'indicatives. Il est nécessaire de tenir compte de la spécificité des produits et du contexte local.


Terrassement du fond de fouille

La fouille est réalisée conformément aux spécifications du projet.

La largeur du terrassement doit tenir compte de la profondeur de l’ouvrage en SAUL et des caractéristiques du sol environnant, cet aspect étant abordé dans le rapport d’études géologiques, géotechniques et hydrogéologiques préalables.

L’installation doit se faire sur un sol sec, exempt d’arrivée d’eau.

Lit de pose et fond de forme

Il est constitué d'un lit (graves, gravillons, sable, etc.) d'une épaisseur minimale de l'ordre de 10 cm. Il doit être parfaitement horizontal pour garantir la stabilité de l'ouvrage.

Le matériau constitutif du lit de pose doit être exempt de fines si l'ouvrage est infiltrant.

Le fond de forme doit être stable et d'une portance homogène.

Pose d'un géotextile (et d'une géomembrane le cas échéant)

Un géotextile entoure l'ensemble de la structure afin d'éviter l'infiltration de fines et le colmatage de l'ouvrage.

Le géotextile est dans un premier temps déroulé au fond de la fouille sur le lit de pose puis sera remonté sur les faces latérales et supérieure de l'ouvrage après sa mise en place.

L'ajout d'un dispositif d'étanchéité par géomembrane (DEG) est nécessaire lorsque l'on veut empêcher l'infiltration des eaux dans le sol et/ou prévenir les entrées d'eaux parasites dans l'ouvrage. Un second géotextile protège alors la géomembrane avant la pose des modules de SAUL.

Mise en œuvre des SAUL

Les modules de SAUL sont disposés sur le géotextile selon les plans définis lors de la phase « études » du projet, éventuellement sur plusieurs couches.

 Les SAUL sont alignées de manière à former une galerie drainante, plane et rectiligne.

Un dispositif de ventilation, spécifique à chaque produit, est mis en place permettant l’évacuation de l’air lors du remplissage de l’ouvrage en temps de pluie.

 

Installation des accessoires

La mise en oeuvre des SAUL peut s'accompagner de l'installation de divers accessoires selon le type de produits. Il peut s'agir par exemple de drains lorsque la diffusion et/ou l'évacuation des eaux pluviales de l'ouvrage le nécessitent, de systèmes de liaison pour l'assemblage des modules de SAUL, de dispositifs de ventilation particuliers, etc.


Recouvrement par le géotextile (et la géomembrane le cas échéant)

Après mise en place des modules, les SAUL sont entièrement recouvertes du géotextile ou du dispositif d'étanchéité par géomembrane étendu(s) précédemment.

Le plus grand soin sera apporté à la mise en oeuvre des angles et aux raccordements sur les entrées et les sorties de l'ouvrage.

  

Remblaiement latéral

Le remblaiement et le compactage se font de manière équilibrée sur les quatre côtés de l'ouvrage, par couches successives et alternées de part et d'autre de l'ensemble, avec du matériau léger.

On privilégiera le réemploi des matériaux de déblai lorsque possible.

On veillera à ne pas créer de contraintes dissymétriques sur l'ouvrage.

 

Remblaiement supérieur

Une première couche de protection non compactée est mise en œuvre pour la protection du géotextile.

La première couche de remblai est ensuite définie en fonction de l'engin de compactage et des caractéristiques mécaniques des modules de SAUL.

Les caractéristiques du remblai supérieur (matériau, épaisseur, etc.) dépendent ensuite de l'aménagement prévu en surface de l’ouvrage en SAUL (espaces verts, aires stationnées, chaussées, etc.).

 

La portée des examens préalables à la réception de l'ouvrage est définie au regard des exigences de performances prescrites dans le Dossier de Consultation des Entreprises.